LES CONGÉS DE DÉCÈS ET DE PATERNITÉ EXISTENT-ILS EN HAÏTI ?

LES CONGÉS DE DÉCÈS ET DE PATERNITÉ EXISTENT-ILS EN HAÏTI ?

"Maître, est-ce que j'ai l'obligation de donner un congé de décès à un de mes employés ?"

"Ma femme vient de mettre notre fille au monde n'ai-je pas droit à un congé paternité ?"

LES CONGÉS DE DÉCÈS ET DE PATERNITÉ EXISTENT-ILS EN HAÏTI ?

On me pose assez souvent ces questions. J’ai décidé d’y répondre à travers cet article pour l’édification de tous mes lecteurs et lectrices. Le droit du travail octroie trois grands congés : le congé annuel après une année de travail ; le congé maladie en cas de problème de santé et le congé maternité accordée avant et après l’accouchement. Le code du travail ne dispose donc pas sur ces deux congés : de décès et paternel.

Le congé de décès est accordé en cas de décès de personnes proches de l’employé : conjoint, parents, beau-parent concubin dans certains pays. Il dure environ 3 jours parfois cela peut aller au-delà. Le congé paternité s’octroie à la naissance d’un enfant ou la venue d’un enfant adopté dans le foyer. L’argument est le suivant la mère n’est pas la seule à avoir besoin de congé puisque le père doit soutenir sa femme, sa compagne ou concubine. Il varie selon les pays de 3 à 10 jours.

Est-ce nécessaire de les instituer en Haïti ? À mon sens oui, parce qu’un employé éploré par la mort d’un proche perd en efficacité, on peut même constater une diminution considérable de son rendement. Il a besoin de quelques jours pour commencer son deuil et se reprendre mentalement pour le travail. De même, un employé qui pense trop à son enfant qui est en train de naître ne sera pas concentré sur son travail. Il est judicieux de lui donner quelques jours pour lui et sa nouvelle famille. Après, il pourra venir travailler l’esprit rempli de nouvelle motivation.

Je reprends ce que j’ai dit plus haut : les congés de décès et de paternité n’existent pas dans le droit du travail haïtien. De même que le congé de mariage. Si vous voyez des employés partir en congé pendant ces moments-là c’est dû à deux choses : soit le patron permet à son employé de prendre quelques jours par courtoisie ou l’employé utilise ses jours de congé annuel. Si le législateur instaurerait ces congés dans la législation haïtienne ce serait pour le bien des deux parties à mon sens tant employé que patron.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Scroll to Top
×